Artiste

Marjorie Roy

Communiquez avec Marjorie Roy

Consultez sa biographie

Consultez sa page Facebook

Visitez son site internet

Démarche

Marjorie Roy naît à Saint-Isidore, en Beauce, en 1983.

Une enfance durant laquelle elle développe rapidement débrouillardise et goût pour l’art dans l’entreprise de ses parents (Les Ateliers Hors Cadre) en écoutant leurs conversations avec les artistes et en assistant aux expositions présentées à la galerie.

C’est au secondaire qu’elle fait ses premières expériences en photographie argentique. Elle découvre cette discipline et en développe une passion.

Jeune adulte, elle travaille comme encadreuse dans l’entreprise familiale. Après l’obtention de son diplôme en décoration d’intérieur et étalage, elle déménage à Montréal où elle demeure cinq ans et de là, elle travaille comme étalagiste.

De retour dans son village natal en 2011, elle décide de se consacrer à sa passion et démarre son entreprise, Optique Photo, l’année suivante. Se spécialisant en photographie d’architecture, elle ajoute les volets corporatif et publicitaire à ses champs de compétence. Rapidement, plusieurs de ses photos sont publiées dans des magazines comme Prestige, Sofa Déco, etc.

Peu encline à suivre les conventions, elle se crée un espace de liberté afin de mieux développer son art. Puisant à son corpus de photographies numériques, elle propose les expositions Mouvance (2017) et Évolution (2018).

Pour la présentation actuelle, Marjorie choisit les oies comme élément central illustrant certaines de ses propres caractéristiques. Libres et vivant en colonie, ces volatiles suivent une structure de vol et travaillent en équipe afin d’atteindre leurs objectifs. Leurs racines ancrées en elles, les oies retournent toujours où elles sont nées. Symboliquement, elles sont désignées comme des messagères entre le ciel et la terre.

Prix et mention

2012 Mention du jury, concours Desjardins du Musée Marius Barbeau

2013 Mention du jury, Prix du public, concours Desjardins du Musée Marius Barbeau

2018 3e place Concours QC Exquis

2018 prix coup de cœur QC Exquis

Une enfance prédestinant à la création… Une adulte en accord avec sa passion!

La production artistique de Marjorie Roy se décline sur deux pôles distincts : la photographie fonctionnelle et la photographie picturale. Dans le premier cas, sa démarche compose avec certaines contraintes puisqu’elle est tributaire des demandes de ses clients. En effet, pour son entreprise Optique Photo fondée en 2012, elle se spécialise en photographie commerciale. L’approche esthétique de cette jeune femme d’affaires fait montre d’un réel professionnalisme et d’une rigueur fort bien assumée. Une visite de son site Web démontre une expertise développée dans plusieurs spécialités ou champs d’expression : vues d’architecture, vues d’intérieur, portraits et autres. À juste titre, elle sait sublimer son sujet.

Dans le cas de la photographie picturale, Marjorie apprécie une plus grande liberté d’expression artistique. Jusqu’à ce jour, son thème de prédilection est le bestiaire sur fond de paysage et elle est particulièrement fascinée par les envols d’oies. Elle y puise son inspiration pour exprimer le mouvement et l’instantanéité. La figuration prime dans ce travail, mais l’artiste modifie à volonté ses images, leur traitement bénéficiant des innombrables possibilités de la numérisation où elle peut atteindre jusqu’à l’abstraction.

Pour illustrer ce fait, des prises de vue réalisées dans un champ, près de son lieu d’enfance, il y a plus de cinq ans, lui ont permis de fixer sur support numérique des vols de milliers d’oies en migration. Toutefois, à partir de l’image réelle d’un spectacle féérique se déroulant en pleine nature, elle cherche à obtenir une composition énigmatique, voire un univers mystérieux. Pour aboutir à ces fins, elle manipule ses images par le jeu de superpositions et crée des calques et des effets de flou ou de lumière tamisée, de fondu de couleurs et ce, jusqu’à ce que le résultat lui procure une émotion vive. C’est le moment décisif. Parfois, des éléments naturels sont transfigurés comme fantomatiques surhaussant la ligne d’horizon. Ces envols d’oies transformés nous ces herbes surdimensionnées laissant apparaître d’étranges formes captent et nous intriguent à la fois. La magie opère.

Par son traitement photographique, l’artiste brouille la réalité pour faire naître l’illusion. Le réel devient fiction. Son oeuvre nous parle alors de mouvement, de jeux d’ombre, de lumière et de transparence, de contrastes et de saturations de couleurs, de profondeur de champ. Lorsqu’elle fait imprimer ses images sur du métal brossé, les blancs laissent entrevoir les stries du support et des effets de miroitement s’y superposent variant selon l’angle d’observation. Ici, tout est mouvement rejoignant par là la symbolique reliée aux oies et leur parcours migratoire évoquant le passage du temps…

 

© Thérèse Labbé, historienne de l’art, 18 juin 2019

Œuvres de l’artiste